img

Quality Education

img

AFPHY est consciente que nous ne pouvant pas lutter contre les violences et discriminations à l’égard des femmes et des filles sans appuyer l’éducation. L’éducation est la clé de l'autonomisation et du changement positif. Les sociétés doivent donner la priorité à l'éducation et encourager les jeunes filles à s’instruire afin qu'elles puissent réaliser leurs rêves et bâtir un meilleur avenir pour les nouvelles générations. AFPHY s'inspire de l’expérience personnelle de sa fondatrice, Dickel Dia, qui a obtenu son Baccalauréat en 2010 au lycée de M’bagne. De 2011 jusqu’à 2017 son jadis lycée (lycée de M’Bagne) n’a enregistré aucun admis au baccalauréat tout comme les lycées aux alentour (lycées de Niabina et de Bagodine). AFPHY présume que chacun-e a droit à une éducation de qualité qui va lui/la permettre de son potentiel afin de participer au développement locale de leurs communautés voir pays. Raison pour lesquelles AFPHY a lancé le projet D-WIRA (Development-Women Impacting Rural Areas). Le projet D-WIRA consiste à mettre en place des Centres pour la Promotion de l’Education et du Développement (CEPED) dans trois lycées du département de M’Bagne (lycées M’Bagne, Niabina et Bagodine) dans la région de Brakna comme un projet Pilote. La vision de l’AFPHY est de mettre en place un réseau des centres à travers les zones rurales, dont chaque centre se fera en consortium avec l’association locale la plus active du village concerné afin d’impliquer les habitant, et aussi pour s’assurer que chaque élève et chaque communauté bénéficie du programme d’appui des Centres.